...elle me croit pianiste dans un groupe de hard rock !

 

Je ne sais plus qui a dit : "Fais un métier que tu aimes, et jamais tu ne travailleras". En fait, d'expérience je peux vous le confirmer : ce n'est pas tout à fait vrai. Surtout si vous prenez la seconde partie de la phrase au pied de la lettre !

Travailler donc, j'ai dû. Et force est de constater qu'en 23 ans, j'ai rajouté de nombreuses cordes à mon arc. Tout commença par l'envie (toujours intacte) de raconter des histoires.

 

Scénariste et réalisateur.

J'ai donc fais une école de cinéma. Et j'en suis sorti avec un diplôme BAC+3. Chouette. 

Sauf que je n'ai fait mon premier film qu'un an après. Au moins, ça m'a appris une chose : la ténacité est une qualité indispensable pour faire ce(s) métier(s).

Un court-métrage qui marche bien en festivals (Une cravate bien droite), un film d'entreprise fait comme un documentaire qui, du coup, passe à la télévision (Souvenirs des confiseries) et c'est parti !

Les films s'enchainent (surtout corporate), mais l'envie de faire les miens me pousse à créer ma propre société de production. 

 

Producteur et éditeur numérique

Avec 3 autres copains (JP, Nico et Daria), on crée en 1999 24-35 Productions. Courts-métrages, documentaires et films corporate sont au programme. Sauf que maintenant, on les produit. En 4 ans, je développe de nouvelles compétences de producteur.

La boite s'arrêtera en 2002 et, l'année d'après, je crée Anima Studio Productions. Je produis des documentaires, des courts-métrages, j'en écris et réalise aussi. Bref, des années bien pleines durant lesquelles un phénomène va prendre de plus en plus d'ampleur : internet. Et le geek que je suis ne pouvait pas passer à côté de ça ! Mes articles et travaux sur les nouveaux supports, nouveaux médias, nouvelles écritures et nouvelle économie ma valurent d'être nommé expert transmédia pour CinéBiz, la communauté de réseaux dédiés au cinéma de la C.C.I. Côte d'Azur.

Et c'est en toute logique, qu'en 2014, Anima Studio Productions se voit accompagner de la définition suivante : studio de narration polymédia. Bon, sur le coup, beaucoup ont levé un sourcil interrogateur : pour faire simple, ça veut dire que l'on raconte des histoires (toutes les histoires : fictions, documentaires, d'entreprises, etc.) sur tous les supports (et notamment les nouveaux). 

Depuis, on édite également des livres numériques, distribués sur tous les stores (iBook d'Apple, Amazon, Fnac, NoLim Carrefour, Leclerc, 7switch, YouScribe, etc.). 

Des films, des livres, du transmédia... il était temps de rajouter une nouvelle corde à mon arc.

 

Auteur transmédia

Ainsi, mes derniers travaux (Confessions d'un illuminati, Derrière le masque de fer, Les 7 jours de Thomas Bröck) sont très clairement le fruit de mes travaux sur les nouveaux médias et les nouvelles écritures. Une manière de boucler la boucle sans pour autant revenir au point de départ.

La vie est une spirale, et je suis impatient d'atteindre le prochain niveau. ;) 

PDC.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire sur cet article.