Si je savais dessiné, j'aurai fait de la BD. Mais, quand j'ai découvert la réalisation et le travail d'équipe, j'ai su que c'était cela que je devais faire.

Réalisateur au rythme lent ou rapide ?

C'est la question que m'a posée un producteur à mes débuts. Évidemment, je me suis retenu de le traiter de crétin. C'est comme demander à un chef cuisinier s'il est plutôt viande ou poisson, comme si le fait de préparer l'un signifiait être incapable de préparer l'autre !

Un réalisateur, c'est un professionnel qui adopte la solution narrative la plus performante, en terme d'image, pour faire passer chez le public l'émotion adéquate. Il sait utiliser tous les outils à sa disposition (rythme, cadrage, lumière, etc.) pour atteindre ce but.

Mon travail, en tant que réal, tend invariablement vers cet objectif : faire éprouver des émotions fortes aux spectateurs, les faire réfléchir tout en les distrayant (jamais l'un au détriment de l'autre, ce serait comme privilégier le plat au détriment de la sauce ou inversement).

On en revient à ma devise, qui me guide dans tous mes travaux : Visuel et sens.

 

La grammaire de l'image

Tout comme pour l'écriture, l'image dispose également de son langage, de sa grammaire, que tout professionnel se doit de maîtriser (c'est d'ailleurs cela qui, dans tous les métiers, fait la différence entre un amateur et un professionnel). 

C'est un travail de longue haleine, tellement ce langage est riche en possibilités. Pour ceux qui voudraient le découvrir ou l'approfondir, je vous suggère d'aller jeter un œil à mon émission Le temps d'un clic qui présente, en 3 minutes, l'analyse de la composition d'une image célèbre ou primée.

 

Le mythe du Réalisateur

Enfin, un mot important sur les raisons qui vous poussent à vous lancer dans la réalisation.

Quand je demande à mes étudiants qui est, d'après eux, le "boss" sur un film, quasiment tous me répondent à l'unanimité : "le réalisateur".

Outre d'être complètement erronée (comme dans tous les métiers, le "patron" est celui qui paie, à savoir, ici, le producteur), cette réponse tend à montrer que beaucoup veulent réaliser pour de mauvaises raisons, pour être le "patron".

Or, cette motivation est loin d'être suffisante pour se lancer dans la réalisation. Réaliser implique de maîtriser la grammaire audiovisuelle et cinématographique, le langage de l'image, les règles de cadrages... et d'avoir des choses à exprimer via ce langage !

Si ce n'est pas le cas, alors vous serez très malheureux dans cette voie. Si, en revanche, vous vous inscrivez dans cette logique, alors je peux vous aider à faire le grand saut et à vous lancer avec les meilleurs atouts dans cette nouvelle vie, riche et palpitante !

N'hésitez pas à visitez ces pages pour en savoir plus. 

 

Partagez cet article en 1 clic sur :

{

RESTONSCONNECTÉS


}